INTERNATIONAL

Les trajectoires personnelles et les expériences professionnelles de ses associés font de Fierville Ziadé un cabinet d’avocats naturellement et résolument tourné vers l’international.

Issue d’une double culture, Marie-Aude a notamment vécu à Paris, Genève et New-York. Exerçant d’abord en arbitrage international à Paris au sein du cabinet d’avocats international White and Case LLP, puis en qualité de Directrice Juridique Contentieux du groupe AREVA, l’un des leaders mondiaux de l’énergie, elle a eu à connaître de tous les aspects des litiges de la vie des affaires internationales.

Jérémie a, pour sa part, exercé à plusieurs reprises à Londres, en détachement au sein du cabinet d’avocats international Freshfields puis du département juridique Contentieux d’une banque d’affaires américaine de premier plan.

Leurs expériences respectives ont permis à Jérémie et Marie-Aude de développer un réseau d’experts et de correspondants étrangers éprouvés.

En pratique, le cabinet Fierville Ziadé accompagne des investisseurs ainsi que des entreprises françaises et étrangères et leurs dirigeants dans le cadre d’arbitrages internationaux, de précontentieux et de contentieux judiciaires transfrontaliers.

Le cabinet Fierville Ziadé possède également une expertise spécifique en matière d’exécution des jugements et des sentences arbitrales en France ou à l’étranger, et connaît parfaitement les contraintes liées aux immunités des Etats et entités étatiques.

Jérémie et Marie-Aude conseillent en outre leurs clients sur l’impact des sanctions internationales.

en pratique

Défense des intérêts de plusieurs filiales d’un grand groupe industriel français en vue de faire annuler des saisies pratiquées en France entre leurs mains par un créancier immatriculé dans les Îles Vierges Britanniques, lequel tentait d’obtenir l’exécution forcée d’une sentence arbitrale étrangère rendue en sa faveur contre un Etat africain

Défense des intérêts d’un grand groupe industriel français dans le cadre de recours de nature civile et pénale intentés de manière coordonnée au Canada et en France contre les vendeurs de deux de ses filiales canadiennes et d’un ancien salarié sur la base d’un montage frauduleux international

Défense d’investisseurs institutionnels détenant une participation minoritaire dans une société dont le dirigeant entend, en contravention avec ses obligations statutaires, investir dans un pays étranger faisant l’objet de sanctions internationales

Défense des intérêts de plusieurs filiales d’un grand groupe industriel français dans le cadre d’une enquête pénale internationale initiée en France sur la base de faits recherchés à la fois sur le territoire et dans plusieurs Etats étrangers